Visa Waiver Program

Le Visa Waiver Program qui a été mis en place par le gouvernement américain présente beaucoup d’avantages par rapport à la demande de visa classique. En effet, le gain de temps est considérable pendant la préparation du voyage aux États-Unis vu que tout se passe en ligne. Vous n’avez plus besoin de faire une demande de visa qui est à la fois fastidieuse et longue.

Qu’est-ce que VWP ?

Le Visa Waiver Program (VWP) ou Programme d’Exemption de Visa (PEV) a été créé en 1986 par le Congrès des États-Unis, notamment par le département de la sécurité intérieure ou le Department of Homeland Security (DHS) et le département d’État ou le Department of State (DOS). C’est un accord d’immigration entre les États-Unis et les 38 pays membres qui sont vus comme « sûrs ». Son objectif est d’autoriser les touristes et les voyageurs d’affaires ayant la nationalité d’un des 38 pays membres à se rendre sur le territoire américain. Il facilite donc l’accès au sol américain à ces personnes. Cette autorisation de voyage s’appelle ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Les membres de ce programme peuvent ainsi aller aux États-Unis sans visa, mais avec l’autorisation ESTA. Mais il soulage également les personnes travaillant pour les départements d’État locaux pendant le traitement des demandes de visas.

Les pays membres du VWP

Seulement 38 pays sont concernés par le Le Visa Waiver Program (VWP) : les prémices de l’ESTA USA. Les membres sont : Australie, Andorre, Allemagne, Autriche, Belgique, Chili, Brunei, Danemark, Corée du Sud, Estonie, Espagne, France, Finlande, Hollande, Grèce, Irlande, Islande, Hongrie, Japon, Italie, Lituanie, Lettonie, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Malte, Norvège, Nouvelle-Zélande, Portugal, Saint-Marin, Royaume-Uni, Suisse, Singapour, Slovénie, Slovaquie, Taïwan et le République Thèque. Ainsi, les ressortissants de ces pays peuvent se rendre aux États-Unis sans passer par l’ambassade pour avoir un visa. Mais il faut respecter certaines conditions pour être éligible à l’ESTA qui est l’autorisation de séjour sur le sol américain.

Les conditions pour faire une demande d’ESTA

Pour prétendre à l’ESTA, il faut que le voyage soit inscrit dans le cadre d’un séjour touristique ou d’un séjour professionnel. Mais l’autorisation est également obligatoire pour un transit sur le territoire américain. Le voyage ne doit pas durer plus de 90 jours (3 mois). Précisons aussi que l’ESTA a une validité de 2 ans, vous pourrez donc vous rendre plusieurs fois aux États-Unis pendant cette période, mais à condition que chaque séjour ne dépasse pas 90 jours. Votre billet ne doit pas être à sens unique, il vous faut un billet aller et retour. Également, il faut que le passeport électronique ou biométrique soit valide au moment du voyage. Dans le cadre du Visa Waiver Program, les anciens passeports ne passent pas. Si le passeport n’est plus valide, il faut faire une demande de nouveau passeport avant d’effectuer la demande d’autorisation de l’ESTA. Mais encore, il faut que la compagnie aérienne ou maritime soit reconnue et consentie par le VWP. Aussi, il faut que la demande de visa faite précédemment avant la demande de l’ESTA ne soit jamais refusée.

Comment bénéficier du VWP ?

Si toutes les conditions sont réunies, vous pourrez faire une demande d’autorisation ESTA sur le site du gouvernement américain. Tout de passe en ligne depuis un formulaire, et l’obtention de cette autorisation est rapide. Dans ce formulaire, on vous demandera le numéro de votre passeport et votre carte bancaire pour le paiement des frais. Diverses questions vous seront aussi posées. Ces questions concernent votre passeport, votre voyage, votre état de santé, vos habitudes, votre situation vis-à-vis de la justice, votre lieu de résidence, votre situation professionnelle et maritale ainsi que votre identité. Complétez bien les informations, et répondez de manière honnête, car la moindre erreur peut entraîner un refus de l’ESTA. Quand c’est accepté, vous aurez la réponse par mail.

Le refus de l’ESTA dans le cadre du VWP

C’est rare que les demandes de l’ESTA soient refusées par le Visa Waiver Program surtout si vous êtes dans l’un des pays membres de ce programme. Mais l’autorisation peut être refusée si vous avez visité un pays du « Muslim ban » depuis mars 2011 dont la Libye, la Syrie, le Soudan, l’Iran, l’Irak, le Yémen ou la Somalie. Il y a aussi refus si vous avez fait une erreur dans le formulaire de demande de l’ESTA, mais dans ce cas-là, vous pourrez refaire une demande 10 jours après. Vous serez refusé aussi si vous souffrez d’une maladie mortelle ou contagieuse, si votre casier judiciaire indique une grave mention ou si vous avez déjà des problèmes avec la justice américaine. En cas de refus pour l’une de ces raisons, il est possible de tenter une demande de visa au consulat américain ou à l’ambassade des États-Unis.

Découvrez également Nos conseils pour voyager sans agence.